Préparer un mur pour la peinture

Les outils nécessaires pour préparer les murs pour la peinture
  • Pinceau et rouleau
  • Enduit et mastic
  • Lessive
  • Papier de verre
  • Scotch de protection
  • Bâche de protection
  • Gratoir triangulaire
  • Couteau à enduire
Les 3 étapes pour préparer les murs pour la peinture
  • Nettoyer le mur
  • Boucher les trous et les fissures
  • Appliquer une sous-couche

Préparer un mur pour la peinture

Préparer un mur est une étape indispensable avant de peindre. S’assurer d’avoir une base saine, propre et lisse garantit un résultat optimal et facilite l’application de la peinture.






 Avant de commencer à préparer les murs il est indispensable de préparer la pièce :

  • Si possible enlever les meubles
  • Protéger le sol avec une bâche de protection
  • Protéger les plinthes, cadre de porte et de fenêtre avec du scotch de protection
  • Démonter les prises électriques et les interrupteurs

1. Nettoyer le mur

Les murs qui vont accueillir la peinture doivent être propres et sains :

  • Un support propre est un support sur lequel on n’observe aucune saleté : poussière, graisses, traces de fumée, de crayons ou d’insectes…
    • Utiliser une lessive adaptée au nettoyage des murs
    • Appliquer à l’aide d’une éponge propre ou d’une brosse souple
    • Attention à ne pas trop lessiver pour éviter que le support ne sèche mal car le savon peut empêcher la peinture d’adhérer au mur
  • Un support sain est un support exempt de toute impureté même invisible : champignons, algues, mousses, friabilité…
    • Il est indispensable d’identifier l’impureté et d’utiliser le traitement adéquat
    • Aucune sous-couche ne peut remettre en état un mur qui n’est pas sain
    • Les décollements seront inévitables sur un mur « pollué ». Les supports non sains devront impérativement être traités ou remplacés

 

 LE CONSEIL EN PLUS DES PROS : Contrôler le mur

  • L’Adhérence :
    • Si la précédente peinture s’écaille : élimination totale et application d’une impression glycéro, avant la peinture de finition, pour durcir le fond fragilisé. Attention l’écaillage pourrait provenir d’une infiltration d’eau.
    • Si la peinture est adhérente et d’aspect brillant : dépolir avec un abrasif à l’eau ou une lessive, commencer par le bas du support pour éviter les traces de coulures. Bien rincer, bien essuyer et laisser sécher.
  • La porosité (Apposer, sur la surface à peindre, une éponge trempée d’eau claire)
    • Si l’eau s’enfonce dans le support : le support est poreux il est nécessaire d’appliquer une sous couche riche en résine.
  • La stabilité et la qualité (Passer la main sur la surface à peindre) :
    • Si la surface farine : Eliminer toutes les particules à l’eau claire ou à la spatule, essuyer et laisser sécher puis appliquer une impression glycéro pour bloquer le fond.
    • Si la surface est sale : Nettoyer avec un dégraissant léger (type liquide vaisselle), faire attention à bien rincer et bien laisser sécher puis contrôler en passant un chiffon sec. Si le chiffon ramasse une couleur blanche, le support est mal rincé. Si le chiffon ramasse la couleur du support c’est que le film est détérioré, il est alors indispensable d’éliminer toute la couleur pour revenir au fond brut sur lequel il faudra appliquer une impression glycéro pour neutraliser le fond.

2. Boucher les fissures et les trous

Après avoir nettoyé les murs, il est nécessaire de reboucher toutes les imperfections ou de les égaliser afin que les murs soient lisses et prêts à accueillir une sous-couche puis une peinture de finition.

  • Commencer par agrandir légèrement la fissure ou le trou afin d’en ôter tous les éléments non solides
  • Boucher le trou à l’aide d’un enduit de rebouchage
  • Lisser avec un couteau à enduire pour éliminer les épaisseurs en trop
  • Appliquer un enduit de lissage si l’aspect de l’enduit de rebouchage n’est pas assez lisse
  • Poncer avec un papier abrasif puis essuyer avec un chiffon à poussière
  • Pour lisser les murs et masquer les petits défauts comme les éclats ou rayures peu profonds un enduit de lissage, appliqué en couche très fine, est souvent suffisant

3. Appliquer une sous-couche

Appliquer une sous-couche est la dernière étape de préparation d’un mur. Afin d’assurer un rendu optimal les sous-couches doivent être de bonne qualité et toujours adaptées à la finition choisie.

  • Les sous-couches universelles
    • Très pénétrantes elles nourrissent et renforcent le support
    • Idéales pour préparer les fonds neufs ou anciens
    • Mircroporeuses (évitent l’humidité en laissant respirer le support)
    • S’appliquent sur tous les supports
    • S’appliquent avec des pinceaux et des rouleaux à poils de 8 à 12mm
  • Les sous-couches plaques de plâtre
    • Pour durcir et nourrir les plaques de plâtre
    • Renforcent l’adhérence tout en limitant la consommation des peintures de finition
    • S’appliquent avec des pinceaux et des rouleaux à poils de 8 à 12mm
  • Appliquer la sous-couche
    • Peindre les bords avec un pinceau
    • Remplir à l’aide d’un rouleau en pensant à croiser les passages pour éviter les traces de rouleau
    • Appliquer plusieurs couches selon l’effet désiré (1 couche pour bloquer les fonds ; 2 couches pour opacifier)